Debussy: Piano Music by Hyperion Records Ltd


Debussy: Piano Music by Hyperion Records Ltd

Author:Hyperion Records Ltd [Hyperion Records Ltd]
Language: eng
Format: epub
Tags: Debussy: Piano Music
Publisher: Hyperion Records Ltd
Published: 2018-01-11T05:00:00+00:00


Roger Nichols © 2018

Français: Marie-Stella Pâris

Claude Debussy

*22 août 1862

†25 mars 1918

Claude-Achille Debussy naquit le 22 août 1862, au-dessus d’un magasin de faïence que possédait son père, à Saint-Germain-en-Laye, à une vingtaine de kilomètres de Paris. Il n’y avait aucun musicien dans la famille. Son père Manuel avait été militaire et avait épousé une couturière, Victorine Manoury. Il y avait un oncle qui s’était installé à Manchester en 1872 et qui enseignait la musique, mais Debussy ne le rencontra jamais, pas plus que ses trois cousins anglais. Dans son enfance, il s’appelait Claude. Au cours de son adolescence, il passa à Achille, allant même jusqu’à signer Achille de Bussy. À l’âge de trente ans, il reprit le prénom de Claude et s’y tint.

Son enfance fut agitée mais Debussy n’en a lui-même jamais parlé, tout en admettant qu’il n’avait rien oublié. Claude avait cinq ans lorsque sa famille s’installa à Paris, où son père devint voyageur de commerce. En 1870, lorsqu’éclata la guerre entre la France et la Prusse, Manuel s’engagea dans la Garde nationale. À la défaite des communards, il fut condamné à quatre ans de prison, mais n’en fit qu’un—incident qui fut étouffé du vivant de Debussy. Sa mère ne s’intéressait guère à l’éducation de ses enfants et confia cette tâche en majeure partie à la sœur de son mari, Clémentine. En fait, Claude n’alla jamais à l’école—ce qu’il ne parvint jamais à vraiment surmonter. Son orthographe s’en ressentit jusqu’à la fin de sa vie.

La famille déménagea quatre fois en cinq ans et était toujours à court d’argent. Manuel Debussy («le vieux galvaudeux» comme son fils devait l’appeler plus tard) emmenait parfois celui-ci écouter des opérettes d’Offenbach (que Debussy aima toute sa vie durant), mais il décida que Claude devait être marin. En 1870, Victorine enceinte conduisit ses enfants à Cannes où ils restèrent avec Clémentine et son ami, le banquier Achille-Antoine Arosa. C’est là que Debussy reçut ses premières leçons de piano d’un certain Jean Cerutti (qui semble avoir été davantage violoniste que pianiste), leçons payées par Arosa. Ils rentrèrent à Paris l’année suivante, en 1871, et prirent un petit appartement rue Pigalle. En prison, Manuel fit la connaissance de Charles de Sivry dont la mère, Antoinette Mauté, était professeur de piano et donna des leçons à Debussy. Elle se prétendait élève de Chopin, ce qui est sans doute tiré par les cheveux, mais c’est elle qui transmit à Debussy son amour pour la musique de Chopin. Peut-être plus important encore, elle était la belle-mère du poète Paul Verlaine, qui écrivit La bonne chanson pour sa fille Mathilde. Elle s’occupa de son jeune élève avec beaucoup d’affection—ce dont Debussy allait se souvenir par la suite avec gratitude.

Après quelques mois seulement de travail avec elle, à l’âge de onze ans, l’enfant très doué passa avec succès l’examen d’entrée au Conservatoire de Paris. Ses camarades de classe se souvinrent par la suite qu’il portait alors un béret de marin à pompon. Debussy passa les onze années suivantes à essayer d’être lui-même au sein d’une institution qui ne voulait rien de tel.



Loading...
Download




Copyright Disclaimer:
This site does not store any files on its server. We only index and link to content provided by other sites. Please contact the content providers to delete copyright contents if any and email us, we'll remove relevant links or contents immediately.